J’ai créé cet espace pour partager mon expérience autour d’une passion qui me tient à cœur, le Crawler, plus précisément le RC Crawler. Donc si vous aussi cela vous intéresse, vous êtes au bon endroit !


Le RC Crawler en deux mots…

Le Rc Crawler, c’est une voiture radio commandée, spécifiquement conçue et optimisée pour faire du trial sur des rochers. C’est une discipline assez récente, et peu connue, mais qui doucement, doucement… vraiment doucement se démocratise. Comme toute voiture qui se respecte, un crawler a quatre roues, une à chaque coin et un moteur pour les faire tourner, et c’est à peu près la seule base commune aux autres voitures radio-commandées, tout le reste est très spécifique au petit monde du crawler. Et c’est là que j’interviens, à travers ce site, pour vous aider à atteindre avec votre crawler le haut de ce foutu tas de rochers qui vous tiennent tête !

 Fleche


Pourquoi ce site ?

J’ai conçu ce site autour de l’idée principale de rendre facilement et rapidement accessible une information pertinente, soit pour ceux qui commencent et qui ont besoin d’informations très générales, soit pour ceux plus expérimentés, qui veulent pousser le plus loin possible la préparation de leur machine.

La partie Pièces par pièces détaille tous les éléments et sous-éléments qui constituent un crawler, avec des articles associés qui forment ainsi une base de données.

La partie Réglage et optimisation est plus théorique, et aborde d’une manière plus analytique le comportement d’un crawler.

Je pratique principalement à l’échelle 1/10° (défini comme étant des crawlers 2.2), donc la grande majorité de mes explications feront référence à cette échelle, mais elles sont globalement applicables aux autres échelles.

 Fleche


Bad Rax ?

Ce que vous devez savoir sur moi… « Bonjour, moi c’est Bad Rax, et j’aime les crawlers. Je pratique cette discipline depuis 2008″.

Pourquoi utiliser un pseudo ? J’ai prévu un plan marketing implacable sur 10 ans où je finirai inévitablement par devenir maître du monde et je n’ai pas envie d’être traqué par des hordes de fans ou autres paparazzis qui camperaient devant chez-moi. En plus devant chez-moi, il n’y a pas la place pour accueillir une horde de fans et pas de buissons pour cacher un paparazzi…

Une autre chose à savoir, je ne suis pas ingénieur, ni enseignant, donc même si à travers mes articles, je vais modestement essayer d’aborder des aspects techniques voire théoriques, ce ne sont que la synthèse de données que j’ai pu grappiller sur le net, ou déduit par ma propre expérience et multiples tests.

Pour conclure, les images valant plus qu’un long discours, une petite vidéo d’un crawler évoluant sur des rochers.

Vous trouverez d’autres vidéos sur ma page Youtube.

Si vous souhaitez trouver un forum consacré au crawler et au scale, je vous invite à aller faire un tour sur Rc Crawler France – RCCF !

 Fleche


 

Le crawler en plus de deux mots…

On peut trouver ces machines sous diverses appellations : crawler, rock crawler, rc crawler.

Comme je l’ai expliqué plus haut, un crawler est une voiture radio-commandée conçue et optimisée pour faire du trial sur des rochers (et uniquement sur les rochers). Cela sous-entend que toute la conception du véhicule tend à le rendre le plus performant possible, sans réelles concessions esthétiques.

Un crawler ne ressemble plus vraiment aux véhicules existants, et développe sa propre identité. À ne pas confondre avec un scale, qui est un véhicule radio-commandé lui aussi tout-terrain, mais qui tend à ressembler le plus possible aux véhicules existants, avec un grand souci des détails, et cela, au détriment des performances. Mais le terme crawler est souvent utilisé pour décrire un véhicule tout-terrain, sans réelle distinction entre un scale et un pur rock crawler. Personnellement, je ne vais parler que de pur crawler.

140524_Margouillat AR60Sp_013

Crawler Sportman 2.2 bolyless

141101_Margouillat AR60Sp_008

Crawler Sportman 2.2 avec une carrosserie lexan

Le but d’un crawler est de franchir des obstacles sur des rochers, impraticables à d’autres véhicules. Les premières machines étaient fabriquées à partir de pièces de modèles d’autres disciplines (monster truck principalement) et adaptées au franchissement extrême. Peu à peu, il s’est dégagé des spécifications qui aujourd’hui caractérisent un crawler. On retrouve principalement :
  • Les ponts sont de types rigides, comme sur les 4×4 à échelle 1.
  • Les ponts sont reliés au châssis par des liens (généralement quatre par pont, deux liens inférieurs et deux liens supérieurs).
  • Des amortisseurs à longue course qui donnent aux ponts une grande liberté de mouvement. Ils peuvent croiser à +45° l’un par rapport à l’autre.
  • Une motorisation extrêmement coupleuse et électrique.
  • Des roues aux caractéristiques très spécifiques, très souples, favorisant la motricité sur les rochers.

Un point important pour un crawler, TOUS les modèles sont électriques. Autant dans d’autres disciplines, le choix thermique/électrique reste à l’appréciation du pilote, autant en crawler le choix ne se pose pas, c’est électrique. Encore une fois les spécifications d’utilisation et contraintes techniques font que l’électrique est le parfait candidat. Il y a bien eu quelques passionnés qui ont tenté d’adapter un moteur thermique sur un crawler, mais sans grands sucés.

  • Le crawler doit pouvoir évoluer dans toutes les positions, à plat, à la verticale et même, à l’envers.
  • Le crawler doit pouvoir évoluer à très faible vitesse et garder un très bon contrôle et un grand couple.
  • Le crawler doit avoir un drag brake (un frein moteur qui l’immobilise quand il est au neutre).
  • Une marche arrière immédiate.
  • Le pilote étant généralement à moins d’un mètre du crawler, le bruit et la fumée d’un moteur thermique peuvent rapidement devenir gênants .
  • De même, le crawler étant généralement pratiqué en pleine nature, hors structures spécifiques, le bruit et la fumée peuvent être gênants pour les gens à proximité.

Fleche