Retour au Glossaire

Le DIG permet à la demande de bloquer un pont. Cela permet diverses manœuvres, comme tourner presque sur place, chercher l’adhérence avec un pont sans que l’autre pont déstabilise le crawler. Les utilisations sont multiples et décuplent les capacités de franchissement du crawler.

Le DIG peut être mécanique, s’il est utilisé sur un shafty. Il sera commandé par un servo supplémentaire branché sur une voie spécifique du récepteur radio.

Il peut être électronique s’il est utilisé sur un MOA, dans ce cas, il se présente sous diverses formes :

  • Certaines radios (comme le Futaba 4pl) peuvent gérer deux ESC. Cela permet un contrôle très fin de la motricité des deux ponts. C’est la solution la plus efficace, mais souvent la plus couteuse.
  • Certains ESC incorporent un DIG interne, comme le Novak M2. Dans ce cas, c’est l’ESC qui gère directement la motricité entre les ponts. De mémoire, ce n’est pas une solution qui a eu un grand succès.
  • En utilisant un boîtier électronique supplémentaire, comme le Punk RC, qui se place entre le récepteur radio et l’ESC, et qui module le courant envoyé aux deux moteurs.
  • Il est possible de fabriquer un dig avec des contacteurs et un micro servo, mais cette solution est obsolète aujourd’hui au vu des autres solutions bien plus efficace.
Retour au Glossaire