Cet article détaille les différentes spécifications techniques (sections de câble – norme AWG et notion de base en électricité) pour câbler correctement un crawler 2.2.

Aller en haut ↑

La norme de câble AWG

D’une manière générale, on trouvera des câbles normés en AWG pour American Wire Gauge, littéralement norme de câblage américaine.

Un petit tableau (1)(2) de correspondance entre la norme AWG et le système métrique.

AWG Diamètre (pouces) Diamètre (mm) Section* (mm2)
12 0.0808 2.053 3.31
13 0.072 1.828 2.62
14 0.0641 1.628 2.08
15 0.0571 1.45 1.65
16 0.0508 1,291 1.31
17 0.0453 1.15 1.04
18 0.0403 1.024 0.823

* La section (en mm2) est calculé comme suit : S = π x diamètre2/4

Quelle section de câble ?

Personnellement je recommande pour les principaux câblages d’un crawler 2.2 (accu, moteur, ESC…) de ne pas utiliser des câbles de section inférieure au 16AWG, et d’utiliser les longueurs les plus courtes possibles.

Notions de base en électricité

Résistivité

Un câble électrique va offrir plus ou moins de résistance au courant, sa résistivité mesurée en ohms (Ω).
Selon la Loi de Pouillet, on considère 3 facteurs principaux :

  • La longueur du câble, plus la longueur augmente, plus la résistance augment. En doublant la longueur, on double la résistance.
  • La section du câble. plus les câbles sont petits, plus ils offrent de résistance.
  • Le matériaux dont est constitué le conducteur, en général le cuivre.

L’effet Joule

Tout corps traversé par un courant s’échauffe plus ou moins, c’est l’effet Joule. Il est proportionnel à :

  • La résistivité (vue plus haut). Au plus la résistivité est haute, au plus le câble s’échauffe.
  • L’ampérage au courant. L’échauffement augmente avec le carré de l’ampérage, cela augmente donc très vite!
  • Le temps de passage du courant.

Cet échauffement se traduit pour nous par une perte de puissance et dans les cas extrêmes, une surchauffe des câbles et des autres composantes, pouvant aller jusqu’à leur dégradation.

Pour éviter de faire surchauffer les câble, il est donc important d’utiliser la bonne section et les bonnes longueurs pour câbler nos crawler en toute sécurité. Il serait pertinent dans un premier temps de connaître la consommation (ou particulièrement l’ampérage) d’un crawler. Mais c’est une donnée difficile à obtenir, car les constructeurs de composants crawler sont visiblement très avare de données techniques sur leurs produits (moteur, ESC…). J’avais fait des mesures, il y a quelque temps, et j’obtenais environ 20A sur mon shafty (avec un moteur 35T), avec les gaz à fond et les roues complètement bloquées (cas que j’estimais être le plus extrême), bien que j’ai des doutes sur l’exactitude des valeurs, cela me donne un ordre de grandeur.

Il est communément admit que l’on peut fait passer en toute sécurité un ampérage (ou intensité) de 10A dans un câble de section 1.5mm2 et 16A dans un câble de 2.5mm2. Ce sont les normes pour l’électricité dans les bâtiments, pour des longueurs de câbles de plusieurs dizaines de mètres. Sachant tout foi que nous utilisons des longueurs de câbles très faibles (quelques dizaines de centimètres), on peut se permettre de diminuer la section des câbles utilisés. On l’a vue plus haut, la longueur des câbles fait varier la résistivité (plus ils sont court plus la résistivité baisse).

La section de câble 16AWG offre en compétition un très bon compromis entre poids, facilité d’intégration et performance. Il est possible d’utiliser des fils de 17AWG ou plus (jusqu’à 20AWG), mais c’est dangereusement flirter avec les limites pour un gain minime. Les recommandations que je donne sont le fruit de ma propre expérience et des différentes configurations que j’ai pu voir rouler autour de moi.

Aller en haut ↑